UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Actualité, Assurances - Banques - Organismes de crédits.

Arnaques : attention aux promesses des crédits entre particuliers

Les réseaux sociaux sont une avancée formidable s’ils sont utilisés à bon escient. Malheureusement, la prudence reste plus que jamais nécessaire car, à côté de votre liste d’amis, les réseaux sociaux sont un foyer d’arnaques en tous genres, dont celle au crédit entre particuliers.

En effet, le prêt entre particuliers s’est longtemps résumé à un coup de pouce dans l’entourage familial. Mais depuis quelques années, celui-ci est devenu plus anonyme, plus virtuel. Au risque, parfois, de cacher de belles escroqueries.

Des crédits à des taux défiant toute concurrence entre particuliers

Sur Facebook, essentiellement, mais également par mail, des escrocs proposent des crédits entre particuliers à des taux défiant toute concurrence. Surtout, ils ne semblent pas se soucier des réquisits bancaires classiques comme, entre autres, une interdiction bancaire.

Le principe est simple : viser directement les populations fragiles en leur faisant miroiter des crédits bon marché. Une fois la victime dans ses filets, l’escroc a une technique bien rodée pour faire croire en sa bonne foi et pour que la victime ne se doute de rien. Cela commence par un échange de plusieurs mails où l’escroc demande des garanties comme le ferait une banque ou un organisme de crédit classique. Sauf que le voleur, lui, s’en moque.

Pendant plusieurs semaines, l’escroc va mener en bateau le client  jusqu’au moment où il envoie un chèque à la victime avec la moitié de la somme, et lui demande dans la foulée le paiement des frais de dossier par virement. La victime, qui pense avoir une partie de son argent en main, s’exécute sauf que le chèque qu’elle a reçu est invalide. La banque peut mettre plusieurs jours à valider un chèque : entre temps, l’argent apparaîtra sur le compte mais si le chèque n’est pas valide il en sera retiré.

La victime a donc envoyé de l’argent à l’escroc (volatilisé entre temps), et voit l’argent du chèque qu’elle a déposé être retiré de son compte. L’AFUB (Association Française des Usagers des Banques) a enregistré, en 2015, quelques 250 plaintes et estime que 10 000 personnes auraient été victimes de ce type d’arnaque en France.

A titre d’exemple, Il y a d’abord ces sites où les offres sont à première vue plus qu’alléchantes, comme le site de PretFacile.net. Le message est clair : grâce à un simple prêt, vous allez enfin retrouver la sérénité. Le tout, avec « anonymat et sécurité » garantis…

Pourtant, à y regarder de plus près, le design approximatif du site, les fautes d’orthographe et l’absence d’onglet « mentions légales », laissent planer le doute sur la fiabilité de l’affaire.

Selon les avis des clients pris au piège par ce site, les gérants du site auraient demandé aux emprunteurs un mandat cash urgent pour payer de prétendus « frais de banque », avant d’effectuer tout virement. Puis le versement d’une somme destinée à « une assurance bancaire » de plusieurs centaines d’euros, là encore par mandat cash…

UFC QUE CHOISIR 43