UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Energie - Environnement.

Quand les consommations de gaz …explosent !!!

En Janvier 2016, nous sommes sollicités par Madame D. pour une facture d’énergie excessive.

Après le décès de son fils, Mme D. reçoit une facture de résiliation d’un montant de 5.648,13€, pour une consommation de 111094 Kwhs sur la période du 18/12/2013 au 18/11/2014. Cette facture concerne la consommation de gaz du domicile de son fils. Elle ne peut pas vérifier la dite consommation puisqu’elle n’a plus accès au logement.

Madame D. s’inquiète du montant d’une telle facture. Elle constate des anomalies, telles que le défaut de relevé réel de l’index depuis décembre 2011 et l’établissement de factures uniquement estimatives. Nous demandons alors des explications au service client ENGIE.

Sur la facture initiale de 6560,67€, le service client nous a confirmé la déduction des prélèvements effectués, soit 795,40€ et la déduction du Tarif Social de Solidarité (TSS )de 117,14€, car Mr. D. W . son fils, était bénéficiaire de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) et de ce fait avait droit  TSS.

Cependant le service client d’ENGIE ne veut rien entendre, la facture est due et Mme D. est la titulaire du contrat.  Le fournisseur fait alors appel à une société de recouvrement pour la facture de 5648€. La société de recouvrement contacte à multiples reprises notre adhérente et la somme de payer la créance.  Pour arguer de sa bonne foi, Mme D. règle la somme de 500€ et face à l’insistance de la société de recouvrement accepte la mise en place d’un échéancier.

En juillet 2016, nous saisissons le service consommateur d’ENGIE afin d’analyser l’importance du volume d’énergie et chercher une explication à l’absence de facturation réelle depuis 2011.

Le service consommateur relève une anomalie et demande au distributeur de réétudier les consommations facturées.

Sans réponse du service Client, nous saisissons alors le Médiateur de ENGIE en Octobre 2016.

Le 28/ Novembre 2016, ENGIE nous répond et confirme une erreur d’index transmis et effectue une régularisation en annulant la facture de 5 148,13€. Mme D. règle la somme de 500€ qui correspond aux consommations réelles de son fils. Les versements effectués à la société de recouvrement lui sont remboursés.

G.A.