UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Autres domaines..., Logement - Copropriété - Immobilier, Services marchands

LES CHAMBRES D’HÔTES, UNE RÉGLEMENTATION PARTICULIÈRE

En cette année 2020, dans le contexte de la crise sanitaire, beaucoup de français vont rester dans l’hexagone pour ces vacances d’été.
Même si les hébergements classiques : campings, hôtels,
village de vacances, meublés de tourisme, restent les lieux privilégies notamment par les familles en quête de plage, de soleil, il existe d’autres formes prisées par un public en quête de calme, d’accueil personnalisé, tout en restant dans des prix abordables…
Les chambres d’hôtes en sont l’exemple type, elles connaissent un succès grandissant depuis quelques années et nul doute que cette année va encore conforter l’engouement pour cette formule.
Concernant ce type d’ hébergement, l
es conditions d’accueil sont très encadrées et une réglementation stricte est en place. Pour éviter toute déconvenue, nous essaierons dans cet article de vous expliquer toutes les règles concernant les chambres d’hôtes.

Elles sont situées chez l’habitant.
La
définition officielle est la suivante :  «   Les chambres d’ hôtes sont des chambres meublées situées chez l’habitant en vue d’accueillir des touristes pour une ou plusieurs nuitées, assorties de prestations ».
Ce qui veut dire  que :
     ‑ le propriétaire doit être
présent sur les lieux contrairement à un meublé de tourisme.
la location concerne la nuitée, du linge de maison et le petit-déjeuner.
l’ habitant peut proposer des repas à menu unique.

Le nombre de chambres est limité.
L’activité de chambres d’hôtes est limité à
5 chambres et 15 personnes au maximum.
La surface de chaque chambre doit être d’au moins 9 m² et donner accès directement ou indirectement à des sanitaires ( WC, salle d’eau).

Les prix doivent être affichés.
Il s’applique la législation concernant la publicité des prix des hébergements touristiques marchands, à savoir :

a l’extérieur, doivent apparaître les prix concernant toutes les prestations proposées,
à l’intérieur
de la chambre ou au lieu de réception doivent être mentionnées les heures d’arrivée et de départ.

Remise d’une note à chaque hôte.
Elle est obligatoire dés que le montant de la prestation est égal ou supérieure à 25 €, le client peut la réclamer pour un montant inférieur.
Elle doit comporter : la date, la raison sociale, le numéro de la chambre occupée, la durée du séjour, vos nom et adresse, les prix des prestations fournies, la somme totale due.

Quels recours en cas de litige ?
En général, les hébergeurs en chambres d’hôtes sont des personnes respectueuses des règlements, aimant le contact, la convivialité, avec lesquels, il y a rarement des problèmes.
En cas de non respect de la réglementation, de litige survenu lors d’un séjour, vous pouvez tenter un règlement amiable auprès du propriétaire.
Sinon faites appel à une association de consommateurs, pourquoi pas l’ UFC Que Choisir de votre département ?

UFC Que Choisir 43 – Henri OLLIER,