UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Actualité, Administration, Assurances - Banques - Organismes de crédits.

MOINS D’IMPÔTS EN 2021 ?

Le gouvernement s’est engagé à ne pas augmenter les impôts en 2021. Ils devraient même diminuer pour les faibles revenus.
En revanche, cette baisse ne concernera pas ou peu les ménages les plus aisés.
L’effet sera déjà visible pour les revenus de 2020 sur lesquels, nous avons déjà payé le prélèvement à la source.

Modification du barème de l’impôt.
Le barème progressif de l’impôt pour 2020 comportera toujours 5 tranches de revenus.
Deux modifications sont apportées :
     ‑ la deuxième tranche passe de 14 à 11 %,
     ‑ les seuils d’entrée des tranches 3 et 4 ( 30 et 41 %) sont abaissés.
La première modification va permettre de baisser l’impôt pour les petits revenus, ce qui représente 17 millions de ménages français.
A l’inverse, l’abaissement du seuil devrait augmenter un peu l’impôt des ménages plus aisés.

Extension de la décote.
La décote qui s’applique aux revenus faibles va être aménagée.

   ‑ Sur l’impôt 2020 :
Elle sera étendu à tous les foyers dont l’impôt brut est inférieur à 1 720 € pour un célibataire et 2 847 € pour un couple. Les chiffres de 2019 étaient respectivement de 1 611 € et 2 653 €

  ‑ Sur l’impôt 2021 :
Il y aura un autre changement dans son calcul qui se fera par la différence entre 779 € pour un célibataire ou 1 289 € pour un couple et 45,25 % de l’impôt brut au lieu de 1 208 € ou 1 990 € et 75 % en 2020.

 

Réévaluation de l’abattement personnes âgées ou invalide.
Un abattement spécial existe pour les contribuables âgés de plus de 65 ans ou invalides dont le revenu imposable est inférieur à un plafond unique, célibataire ou en couple.
Il sera revalorisé en 2020 de 0, 2 %, soit égal :
     ‑ à 2 446 € pour un revenu imposable inférieur à 15 340 €,
     ‑ à 1 224 € pour un revenu imposable entre 15 341 et 24 680 €,
Dans un couple ou les deux membres auront plus de 65 ans, il sera doublé.

 

Modification des réductions ou crédits d’impôts.
IL ne faut pas confondre réductions d’impôts qui viennent en déduction de l’impôt à payer et crédit d’impôt qui sont remboursés même au delà de l’impôt dû.
     ‑ Majoration du plafond de la réduction de 75 % pour les dons aux associations d’aide aux personnes en difficulté ( restos du cœur) de 552 € à 1 000 €.
     ‑ Extension du crédit d’impôt emploi a domicile aux frais de soutien scolaire pendant la période de confinement.
     ‑ Création d’un crédit d’impôt pour un premier abonnement à la presse.

Autres nouveautés :
     ‑ Exonération des primes « Covid » pour les salariés du secteur de la santé,
     ‑ Assouplissement du régime des prestations compensatoires ( pensions alimentaires),
     ‑ Instauration d’un crédit d’impôt pour les bornes électriques ( installation individuelle)

UFC Que Choisir 43 – Henri OLLIER