UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Santé - Médecine - Hygiène.

L’AMBROISIE, UNE PLANTE DANGEREUSE !

Cette plante invasive, allergène est un vrai problème de santé publique avec son développement continu dans notre pays. Elle est peu connue du grand public, pas facile à reconnaitre.
Nous avions traité ce sujet de manière détaillée en février 2020 mais il est important d’y revenir avec l’arrivée prochaine du printemps et d’un prochain cycle végétatif.
Nous ne reviendrons pas sur son origine, les énormes dépenses de santé qu’elle engendre, son implantation locale.
Ce qui importe est que nous puissions la reconnaitre, signaler sa présence, l’eliminer si nous nous en sentons capables.

Comment la reconnaître ?
Ce n’est pas si simple de la reconnaitre, le lieu d’implantation peut être un indice même si elle peut pousser partout. Ses lieux traditionnels d’implantation sont : remblais ou chantiers, terres à l’abandon, talus, lotissements.
C »est une grande plante qui peut atteindre 2 m à maturité, elle a des fleurs vert pâle ou jaune qui se dressent en épis, des feuilles très découpées, minces et vertes des deux côtés.
Pour mieux visionner cette plante, je vous invite à aller sur un site qui donne un maximum d’informations : www.ambroisie.info.
Il s’agit bien de l’Ambroisie à feuilles d’armoise à ne pas confondre avec l’armoise vulgaire. Quelques éléments pour les différencier:

   . La tige de l’ambroisie est couverte de poils, pas l’armoise.

   . Les feuilles de l’ambroisie sont vertes sur leurs deux faces; chez l’armoise, la face inférieure est blanchatre.

   . La forme de la feuille d’ambroisie est profondément divisée jusqu’à la nervure, celle de l’armoise est ausi divisée mais sans aller jusqu’à la nervure.

On peut tous être confrontés à ses risques sanitaires.
Comme nous le disions dans l’article précédent, elle peut provoquer de mutiples réactions allergisantes : rhinites, conjonctivites, asthme, laryngites, urticaire, eczéma.
Si vous êtes en contact régulier de cette plante ( jardin , lieu de promenade régulier), il vous faut agir ou alors ne vous étonnez de l’arrivée de problèmes de santé de type allergie.

Quel comportement adopter en sa présence ?
Il faut déjà être sûr de l’avoir reconnu.

En cas de doute, il faut :
   . Se rapprocher du référent communal s’il y en un en allant à la mairie et lui demander de venir sur place faire la reconnaissance.
. S’il n’ y a pas de référent communal, appelez la plate-forme www.signalement-ambroisie.fr au 09 72 37 68 88 ou envoyer un mail à contact@signalement-ambroisie.fr . La mairie concernée sera prévenue pour qu’il vienne faire la reconnaissance.

Si vous êtes sur de l’avoir reconnu, vous pouvez :
   . Faire le signalement au référent communal s’il y en a un, ou à la plate-forme citée ci-dessus.
. Décider vous-même de l’éliminer avec deux actions possibles :
          ‑ L’arrachage pur et simple : Il faut se munir de gants car elle est allergène mais aussi urticante.
          ‑ Le fauchage : Il faut le faire avant floraison mais la destruction est temporaire car elle va repousser. C’est quand même utile pour éviter la dissémination des graines.

UFC Que Choisir 43 – Henri OLLIER