UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Actualité, Alimentation, Santé - Médecine - Hygiène.

MANGER SAINEMENT ? EST CE POSSIBLE ?

Il n’y a pas d’aliment naturel qui ne serait pas sain, même l’huile ou le beurre sont sains à condition de ne pas en abuser. Ils contiennent des vitamines et acides gras indispensables. Ce qui est malsain, c’est la combinaison de certains gras et sucres ensemble.
Manger sainement est parfois compliqué dans la mesure où il est difficile d’éviter tout additif et polluant. Moins on consomme de plats industriels, plus on est à l’abri des additifs et conservateurs.
Par contre, dans une nourriture saine, on inclut davantage de fruits et légumes susceptibles d’être victimes de polluants et de pesticides. Le choix du bio ou de producteurs locaux peut éviter ces écueils. Moins les produits ont voyagé, plus ils sont de chances d’être naturels.

Les signes officiels de reconnaissance sont-ils fiables.
Il existe 4 signes européens de la qualité des produis alimentaires :

  • Appelation d’Origine Protégée (AOP)
  • Identification Géographique Protégée (IGP)
  • Spécialité Traditionnelle Garantie (STG)
  • Agriculture Biologique (AB)

L’ Appellation d’Origine Protégée : Pour la France, l’AOP concerne les produits laitiers ( 45 fromages, 3 beurres et 2 crèmes) et beaucoup d’autres produits animaux comme le « Fin Gras du Mézenc » ou « La Lentille Verte du Puy » pour nommer deux produits bien de chez nous.
Obtenir cette certification est très complexe (zone définie , cahier des charges très contraignant) . On s’étonne aujourd’hui de savoir que nos bons fromages auvergnats ( St Nectaire, Cantal) vont se retrouver mal classés sur le système d’ étiquetage nutritionnel Nutri -Score, en D ou E. Les consommateurs ne peuvent s’y retrouver et cela provoque aussi la colère des producteurs.

L’Indication d’Origine Protégée.
L’obtention de ce signe de reconnaissance est plus simple (cahier des charges plus simple). On peut citer en France : le jambon de Bayonne, le pruneau d’Agen.

La Spécialité Traditionnelle Garantie.
La STG garantit que le produit a été fabriqué selon une méthode traditionnelle.

Il en existe peu en France : les moules de bouchot, une italienne est plus connue : la mozarella.

L’Agriculture Biologique.
E
lle est définie par un règlement européen de 2007 qui vise à établir un système de gestion durable de l’agriculture au travers d’une amélioration de la qualité du sol, de l’eau, des végétaux et des animaux et d’un développement de la biodiversité.

On peut y ajouter les Label Rouge ( 400 en France), les mentions valorisantes comme :  produit de montagne , produit de la ferme, élevé en plein air, produit issu d’une exploitation de haute valeur environnementale ( HVE).

 

Selon une enquête du CRÉDOC (Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie), il ressort pour le consommateur une baisse de l’attention portée à la qualité, par opposition à la préoccupation vis-à-vis du prix.

Cette tendance a peu de chances de s’inverser avec le temps : les jeunes générations sont celles qui se laissent le moins convaincre par les labels et les certificats.

Dans l’alimentation, seuls deux labels continuent à garder une bonne image chez les consommateurs : Label Rouge et Agriculture Biologique AB. Les autres signes et labels, en particulier les AOP, sont en constante perte de vitesse.

D’autres moyens pour apprécier le contenu de notre assiette ?

   ‑ Le logo Nutri-Score :
Le Ministère de la Santé a créé le Nutri- Score pour aider les consommateurs à faire un choix santé lors de leurs achats alimentaires. Ce logo est un guide pour comparer la qualité nutritionnelle des produits selon leur catégorie.

Le Nutri-Score est un système d’étiquetage nutritionnel à cinq niveaux, allant de A à E et du vert au rouge.
Il ne permet pas de distinguer le mode de production associé au produit qui a pourtant un impact sur la qualité du produit et la santé du consommateur. 
C’est ce qui explique qu’un fromage AOP puisse se retrouver en D ou E.
Il reste un repère intéressant. L’UFC Que choisir l’a toujours défendu et a souvent demandé son extension à l’ensemble des produits alimentaires, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui notamment pour les produits non transformés : fruits et légumes, viandes, …

   ‑ les applications téléphoniques :

. Yuka :
Yuka est une application française sur smartphone et IOS . Elle permet sur un simple scan du code-barres d’un produit, de connaître sa composition.

Yuka évalue ainsi les produits via un code couleur, un adjectif et une note :
     Vert : excellent ( entre 75 et 100) ou bon ( entre 50 et 74),
     Orange : médiocre ( entre 25 et 49),
     Rouge : mauvais ( entre 0 24),
     Gris ; article inconnu ou non noté.
Quelque fois remise en cause, elle est très utilisée par les consommateurs français et reste un outil d’aide à l’achat de notre alimentation.
Yuka est encore aujourd’hui une application gratuite mais pour combien de temps ?

. QuelProduit :
L’UFC Que Choisir a décidé de créer sa propre application QuelProduit, comparable et surtout collaborative au niveau de la collecte des informations.

Elle propose une notation des produits alimentaires, des cosmétiques et des produits ménagers.
Nous vous engageons à la charger gratuitement sur votre téléphone mobile. Si vous scannez un produit que nous n’avons pas dans notre base de données, l’application vous proposera de nous envoyer des informations sur celui-ci.
Cette application est financée par l’UFC Que Choisir dont on ne peut douter de la neutralité

 

Ces applications donnent la composition du produit sans l’origine des produits qui ont permis de le fabriquer, ce qui est tout à fait différent des signes de reconnaissance.

Oui, on peut manger sainement !
Nous voyons à travers cet article que nous disposons aujourd’hui de beaucoup de moyens pour apprécier ce qui est bon pour notre alimentation.

Il faut cependant être critique, faire preuve de bon sens pour interpréter toutes ces informations qui peuvent parfois se contredire.
L’UFC Que choisir 43 propose des ateliers alimentaires pour vous aider dans les choix de vos achats alimentaires. N’hésitez pas à vous inscrire à un de ces ateliers.

UFC Que Choisir – Henri OLLIER