UFC QUE CHOISIR-HAUTE-LOIRE

Actualité

Protocole sanitaire à l’école : quels allègements après les vacances d’hiver ?

Fin du port du masque en extérieur, un seul autotest au lieu de trois, activités sportives en intérieur possibles sans port de masque… Le ministère de l’Education nationale a annoncé un allègement du protocole sanitaire dans les écoles au retour des congés d’hiver dans chaque zone.

Comme prévu, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce vendredi 11 février un allégement des règles sanitaires en milieu scolaire. Sur la base de l’avis du Haut conseil de la santé publique rendu ce même jour, le ministère a décidé de ramener le protocole sanitaire du niveau 3 au niveau 2 dans les écoles maternelles et primaires pour l’ensemble du territoire métropolitain à partir de la rentrée des vacances d’hiver de chaque zone. Ce changement s’appliquera à compter du 21 février pour la zone B, du 28 février pour la zone A et du 7 mars pour la zone C. Dans les collèges et les lycées, le niveau 2 continuera à s’appliquer. Voici ce que va changer pour les élèves du premier degré.

Fin du masque obligatoire en extérieur

Premier changement : le port du masque ne sera plus obligatoire en extérieur pour les élèves de l’école élémentaire et les personnels. Les enfants de six ans et plus n’auront plus à le porter dans la cours de récréation. Le port du masque sera uniquement imposé dans les espaces intérieurs.

Activités sportives en intérieur possibles.

Concernant les activités physiques et sportives, il sera à nouveau possible de les pratiquer en intérieur sans port de masque, à condition de respecter une distanciation. Les sports de contact ne sont donc pas autorisés sans masque.

Brassage des élèves par niveau à la cantine

Le brassage des élèves, notamment pendant les temps de restauration, restera limité, mais ne le sera plus par classe mais par niveau ou groupe d’élèves.

Un seul test de dépistage

Par ailleurs, à compter du lundi 28 février, les règles de dépistage des élèves et personnels seront allégées. En cas de cas positif dans une classe, les autres élèves et personnels n’auront plus à réaliser qu’un seul test à J+2 (autotest ou test antigénique), au lieu de trois à J+0, J+2 et J+4 actuellement.

* J = le jour où l’enfant apprend qu’il est cas contact.

Enfin, dès la rentrée du 21 février, la présentation d’une attestation sur l’honneur des responsables légaux des élèves attestant de la réalisation des tests ne sera plus exigée.

« Ce système permettra beaucoup plus de souplesse […] et va alléger la vie des parents d’élèves et des professeurs », a déclaré Jean-Michel Blanquer.

Vu sur Dossier Familial

Même catégorie

L’Act’UFC du 30 juillet

30 juillet 2022

L’Act’UFC du 14 Juillet

14 juillet 2022